LE TRAVAIL EN TEMPS PARTAGÉ


La presse en parle


France 5

 

 


 

Avis d'expert : il faut être adaptable et autonome

Questions à Max Valencourt, directeur de l'Observatoire du temps partagé.

 

Max Valencourt dirige l'Observatoire du temps partagé à l'ANDRH (Association nationale des DRH, ex ANDCP). Ce directeur des ressources humaines a travaillé plus de 10 ans en temps partagé.

La mission de cet Observatoire : "promouvoir la pratique du temps partagé dans les entreprises, envisagé comme un moyen de développement économique et un gisement d'emplois ou d'activités".

 

Quel est le profil type des salariés à temps partagé ?

 

"Ce sont dans leur grande majorité des gens d'expérience, qui sont opérationnels immédiatement. Lorsqu'il s'agit de spécialités très techniques, notamment en informatique, il arrive aussi que des jeunes démarrent leur carrière en travaillant à temps partagé".

 

Quelles sont leurs qualités ?

 

"L'adaptabilité est indispensable. On change dans la même semaine d'entreprise, de secteur, voire de culture, et il faut intégrer sans aucun délai ces environnements différents. Il faut être autonome. Il faut également avoir une grande indépendance d'esprit".

 

Pourquoi choisir de travailler pour plusieurs employeurs ?

 

"Cela correspond à une mentalité d'indépendant, appliquée à deux ou trois entreprises avec lesquelles on va travailler. Les salariés à temps partagé sont à la fois extérieurs et intérieurs à l'entreprise, ils apportent un souffle nouveau, un recul que n'ont pas les autres cadres ou responsables".

 

Quelles sont les contraintes du temps partagé ?

 

"Elles sont avant tout juridiques, car il n'existe pas de statut propre au multi-salariat à temps partagé. Pour le droit du travail, c'est assimilé à du multi-temps partiel. Ce qui est totalement inadapté, car le temps partiel, organisé à l'origine pour des personnels précaires, oblige à ce que soient fixés des heures et des jours de travail. Ce qui ne correspond pas aux besoins des entreprises. Sur le plan administratif, l'Urssaf a réglé la question en demandant une seule déclaration de vos revenus pour tous les employeurs. Cela peut du reste poser des problèmes, car il n'y a plus de confidentialité sur les salaires perçus dans les différents postes".

 

Quel est l'intérêt pour une entreprise d'employer une personne à temps partagé ?

 

"Le temps partagé s'adresse essentiellement aux PME-PMI. Cela leur permet d'acquérir une compétence qui leur fait défaut. Par contre, pour l'employeur, cela nécessite d'adapter son organisation. Et la crainte de ces sociétés est que le cadre se soit orienté par défaut vers le temps partagé, dans l'attente d'un poste à temps plein".

 

Quels conseils, et quelles erreurs à éviter ?

 

"L'erreur que commettent trop souvent les salariés à temps partagé est de vouloir travailler cinq jours sur cinq. Il faut au contraire garder une souplesse dans son emploi du temps - 20% du temps environ -, pour ne pas être dépassé, et pour répondre à la demande d'un employeur d'effectuer des heures compémentaires. Mon conseil est de ne pas prendre plus de deux employeurs".

 

 

Rédigé par La rédaction France 5.fr

Publié le 12/07/2010

 

 


 

[ Retour]